mercredi, octobre 27, 2021
19.9 C
Alger

L’Intelligence Artificielle et la donnée numérique comme un levier économique

 

Depuis quelques années, l’économie autour de la donnée numérique et de l’intelligence artificielle (IA)  s’est imposée comme un levier pour relancer l’économie de plusieurs pays. La transformation numérique bouleverse l’organisation traditionnelle et la prise en compte des données “data” et des modèles économiques associés. Les impacts de la numérisation concernent tous les secteurs et services de l’entreprise, et particulièrement du transport 3.0, l’industrie 4.0 et des infrastructures intelligentes avec les objets connectés pour ne citer que les exemples les plus connus. Elle conduit à de nouveaux défis technologiques, scientifiques, industriels et sociétaux qui répondent à ces changements. Elle engendre également de nouveaux modes de fonctionnement plus agiles et collaboratifs, favorisant l’échange et la coopération entre le monde académique et celui des entreprises.
Il existe une tendance actuelle des grands groupes industriels et des gouvernements ainsi que des collectivités locales à investir dans les villes intelligentes, les moteurs intelligents, le transport 3.0, le développement durable et les énergies renouvelables intégrant les innovations technologiques en IA et autour de la data.
En Europe, le marché de la collecte ou la génération, de la transformation, de l’analyse et autres usages de la data représentait en 2020 près de 443 milliards d’euros. Le nombre d’entreprises utilisant la donnée serait de 726 000 environ. Les revenus des 297 350 entreprises offreuses de produits et services autour de la donnée a atteint 91 milliards d’euros en 2020. Tous ces nombres sont en croissance forte. Les pays d’Europe où le marché de la donnée est le plus développé (2019) sont : le Royaume-Uni avec 17 milliards d’euros, l’Allemagne avec 16.3 milliards d’euros, la France avec 9.5 milliards d’euros, l’Italie avec 5.6 milliards d’euros, les Pays-Bas avec 4.3 milliards d’euros et l’Espagne avec 4 milliards d’euros.
L’Algérie  devrait anticiper et accompagner ce changement économique majeur en travaillant en amont sur le développement des start-ups innovantes autour du numérique et de l’IA.  La monnaie du futur sera essentiellement pondérée à la possession des données de valeur et des modèles de l’IA. Les autorités compétentes en Algérie doivent s’interroger : Comment garantir la souveraineté numérique du pays ? Qui exploitent les données collectées en Algérie ? A titre d’exemple : qui exploitent les mesures liées aux ressources naturelles et géologiques. Comment participer à l’évolution de ce domaine nouveau à l’échelle maghrébine, africaine ? 
Quelles que soient les réponses à ces questions, l’Algérie dispose de ressources humaines considérables possédant des compétences reconnues dans le domaine scientifique au niveau local mais surtout dans la diaspora où les experts algériens font le bonheur des multinationales et instituts de recherches occidentaux. L’ouverture du marché algérien au numérique et à l’IA est nécessaire. L’Algérie a une opportunité pour se positionner dans ce domaine et devenir une plateforme incontournable dans l’Afrique et de la méditerranée. Mais la réussite de l’ouverture au numérique est conditionnée par la réussite de l’ouverture politique et le retour à l’état de droit, condition sine qua non pour un retour massif des compétences algériennes qui ont quitté l’Algérie à cause de la corruption et de la dégradation du climat politique.

Plus d'articles

2 Commentaires

  1. Algérie-Emergence, un nouveau-né très attendu qui aura beaucoup à apporter… On est dans l’innovation des actions, et dans le cheminement de la pensée libre . Le changement politique passe par l’émergence de nouvelles idées, d’un esprit nouveau et d’un engagement tout aussi nouveau … Mes encouragements !

  2.  » l’intelligence artificielle… », un article à contenu informatif très intéressant. Une technologie de pointe qui nous dépasse, et des années lumières nous séparent de toutes ces réalités scientifiques . On reparlera sérieusement de numérisation, d’intelligence artificielle, en somme de progrès scientifique, le jour où l’état de droit sera là … Pour l’instant restons confinés dans la nullité et la médiocrité, et poussons nos cerveaux à fuir à l’étranger : le sous-développement est devenu fatalité .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les derniers articles